Ressources en ligne - ouvert au public

La SGNO a dressé un inventaire de plusieurs sites Internet gratuits pouvant aider dans les recherches généalogiques canadiennes-françaises.  Ces outils sont accessibles sur cette page par le public et les membres de la SGNO.

https://numerique.banq.qc.ca/ressources/details/etatcivil

La BAnQ (Bibliothèque et archives nationales du Québec), contient la majeure partie des registres de l’état civil du Québec de 1621 à 1918 (de toutes les confessions spirituelles), qui englobe la plupart des personnes qui vivaient dans la province pendant cette période. Un outil de recherche peut être utilisé pour trouver les registres d’une paroisse, mais il faut regarder chaque image de la paroisse en question pour trouver un acte spécifique

Recensement 1640-1945
https://bibliotheque-archives.canada.ca/fra/collection/aide-recherche/genealogie-histoire-famille/recensements/Pages/autres-documents-recensement.aspx

Recensement 1825-1926
https://www.bac-lac.gc.ca/fra/recensements/Pages/recensements.aspx

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a numérisé une grande partie de sa collection de recensements canadiens entre 1640 et 1945.  

 

Dictionnaire Tanguay:  https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/2021541

Complément Leboeuf: https://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/4302723

Le Dictionnaire généalogique des familles canadiennes est l’œuvre de l’abbé Cyprien Tanguay. Le dictionnaire en 7 volumes, connu sous le nom de Dictionnaire Tanguay, a été produit entre 1871 et 1891 qui contient des données du début de la colonie jusqu’en 1763. Les informations contenues dans le Dictionnaire Tanguay couvrent une plus grande période que la Jetté, mais sont moins fiables.   La BAnQ l’offre en format numérisé.  Il existe aussi des corrections et ajouts au dictionnaire avec un Complément (1 volume, 2 parties) par J.-Arthur Leboeuf

https://www.familysearch.org/en/

FamilySearch possède une collection assez importante de registres d’état civil canadiens-français et québécois (mais pas aussi vaste qu’Ancestry ou Généalogie Québec). Il possède une collection de registres paroissiaux, des recensements et une vaste collection de registres notariés. La qualité des images a tendance à être très haute et FamilySearch est une bonne source à consulter lorsqu’une image sur une autre site est de mauvaise qualité.  Le site FamilySearch accueille le plus grand arbre généalogique en ligne du monde (plus d’un milliard de personnes!).  Notez qu’un compte gratuit doit être créé et utilisé pour accéder au site.

https://www.fichierorigine.com/

Le Fichier Origine est un répertoire d’index de dossiers d’immigrants pionniers de France et d’autres pays établis au Québec depuis ses origines jusqu’en 1865. Les fichiers d’index contiennent les noms des individus, les informations sur la naissance et le mariage, la fratrie, l’année d’arrivée ou première mention dans le pays, profession et certains ont des liens vers les actes de naissance ou de mariage originaux de France.  Le Fichier Origine est connu pour ses informations très précises car il a été créé par la Fédération des sociétés de généalogie du Québec et géré par des généalogistes accrédités.

https://www.francogene.com/

Francogène est un site passerelle (qui existe depuis 1995) vers la généalogie franco-américaine et canadienne-française sur Internet. Il comprend une section de base de données des index de naissance, de mariage et de décès des Canadiens français, couvrant les débuts jusqu’en 1721. Il comprend aussi les signatures ADN de plusieurs des ancêtres répertoriés. Les données répertoriées sont assez précises et l’auteur/propriétaire du site est le généalogiste bien connu Denis Beauregard.

https://www.nosorigines.qc.ca/

Le but du site Internet Nos Origines est de reconstituer tout l’arbre généalogique des descendants québécois jusqu’aux origines de la Nouvelle-France. Il s’agit d’un site Internet gratuit basé sur la communauté participative, qui s’appuie sur des utilisateurs pour ajouter des informations sur les baptêmes, mariages et décès; et des reconstructions familiales. En général, il est d’une précision correcte (il y a parfois des erreurs), avec un certain nombre de sources et références ajoutées, ainsi que des liens vers certains actes originaux dans les collections Family Search et de la BAnQ.  C’est une bonne source pour obtenir des indices sur la recherche de documents originaux sur d’autres sites Internet

https://www.migrations.fr/

Veuillez noter que le site migrations.fr ne fonctionne plus depuis environ mai 2023. Le lien ci-haut pointe donc vers une version sauvegardée sur le site Internet Archive Way Back Machine.

Sur le site de Migration.fr vous trouverez beaucoup de textes et informations sur le régiment de Carignan, les Filles du Roy et les Filles à marier, ainsi que les actes les concernant (baptêmes, mariages et sépultures). Il y a de l’information sur les Acadiens avec des listes et des relevés maritimes

https://www.wikitree.com/

Le but de WikiTree est de reconstituer l’arbre généalogique complet du monde. Il s’agit d’un site Internet gratuit basé sur une communauté participative, qui s’appuie sur des utilisateurs pour ajouter des informations sur les baptêmes, mariages et sépultures;  des reconstructions familiales. En général, le site est d’une bonne précision, avec un certain nombre de sources et références ajoutées, ainsi que des liens et copies de certains documents originaux. Une quantité importante d’informations sur les ancêtres canadiens-français se trouvent sur l’arbre.  Il y a plus de 100 millions de personnes dans l’arbre de WikiTree.

https://www.geneanet.org/nom-de-famille/?lang=fr

Origine, étymologie, popularité de votre nom de famille.  

"Les noms de famille sont innombrables et variés. Certains sont aujourd’hui très répandus, d’autres ont totalement disparu. Geneanet recense plusieurs dizaines de milliers de patronymes en tout genre. Découvrez ici leur origine géographique et leur étymologie !" - Genenet

https://clergenealogie.org/index.php

Lancée officiellement en 2019, l’objectif de cette base de données bilingue est d’enregistrer chaque homme et chaque femme entrés dans un ordre religieux de l’Amérique du Nord française et d’identifier leur filiation (avec une emphase sur le Québec pour l’instant, mais qui contient quelques centaines de personnes en religion de l’Alberta). Ceci est particulièrement important puisque les hommes et les femmes qui entrent dans un ordre religieux disparaissent souvent des registres d’état civil après leur baptême.  Les personnes recensées sont des membres du clergé régulier et séculier du début de la Nouvelle-France jusqu’à aujourd’hui, avec plus de 71,000 de personnes.

Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.